Thierry Ricci : « Notre travail prend encore plus de sens en cette période de COVID-19 »

Actualité 6 Avr 2020

Référencée par l’association French Healthcare comme entreprise française participant à l’effort national de lutte contre le virus Covid-19, NatéoSanté poursuit son activité avec seulement trois personnes sur site, à Saint-Hilaire-de-Chaléons, dans le strict respect des règles de précaution sanitaire. Le reste de l’équipe est en télétravail. Depuis mi-mars, la demande pour les purificateurs d’air EOLIS Air Manager et Hygeolis, émanant des hôpitaux de l’Hexagone puis du monde entier, a été multipliée par cinq. La production est en tension mais le circuit de fabrication 100 % made in France, l’engagement fort des salariés ainsi que celui des sous-traitants permettent de tenir la cadence. Le point avec Thierry Ricci, le fondateur et dirigeant de la PME.

Trois semaines après le début du confinement en France, en raison de l’épidémie de Covid-19, comment NatéoSanté s’est-elle adaptée à la situation ?

Thierry Ricci : En février alors que l’épidémie touchait la Chine de plein fouet, nous n’avions pas encore enregistré d’accélération brutale de l’activité. Début mars, cela a basculé ! La prise de conscience en France puis à l’échelle de l’Europe a été très forte. Les commandes des hôpitaux français ont commencé à nous parvenir. Puis celles de leurs homologues européens par l’intermédiaire de nos distributeurs à l’étranger. Mi-mars, à l’annonce du confinement sur le territoire national, nous étions fortement sollicités.

GROUPE DEPANNAGE DENTAIRE

146 AVENUE DU BREZET 

63100 CLERMONT-FERRAND

04 73 84 04 04